La Wallonie

Maintenant que la comémoration (du début) de  la Grande Guerre s'approche, une visite du cimetière militaire peu connu de Tarcienne, à 200 m de la N5 au sud de Charleroi, vaut certainement une visite. 

Sur ce cimetière pour victimes de la Bataille de Charleroi vous trouverez aussi bien des tombes typiquement françaises en béton que des croix allemandes en granit. Quand chaque victime française a en principe sa propre pierre tombale,  sur les croix allemandes il y a deux ou trois noms. Dans la plupart des cas les coix allemandes symbolisent la présence des corps des victimes mentionnées au cimetière mais n'indiquent pas un espace spécifique.

L'ossuaire centrale laisse supposer que des victimes des deux nationalités partagent ici un seul espace (123 Français dont 54 identifiés et 71 Allemands).

Ce qui est aussi frappant, c'est que les croix blanches en béton à la mémoire des soldats français apparament prédominant catholiques (même après la révolution française) alternent avec des pierres funéraires d'hauteur exactement égale en forme de coupole de mosqée en souvenir des victimes islamiques.   

A première vue les croix blanches françaises ne forment qu'une masse peu intéressante, mais après un temps le visiteur attentif se posera  quand même quelques questions.

Ainsi il y a à côté des plus que quatre cent soldats français aussi deux Russes qui sont tombés morts.
Cela vous surprend aussi que Kuponin, le seul Russe connu, est mort pour la patrie et pas pour la France? Ou pour la Russie?
 

Et que le Russe inconnu semble être mort pour rien ou personne?

Sur la plupart des tombes françaises on indique “mort pour la France”.

 Même avant d'entrer ce cimetière vous serrez frappés par la présence d'une pierre bilingue, pas français-néerlandais mais français-allemand et que la mort française se traduit en allemand en mort héroïque "Heldentod".

 

 

Pour qui mourrut le 

Pour qui mourrut le soldat français inconnu, car sur son épitaphe on ne mentionne pas "mort pour la France" ni "mort pour la patrie"?

 Une croix n'indique qu'il y a une personne inconnue mais qui est bien morte pour la France. C'était quelqu'un à la mauvaise place au mauvais moment?

  A Charleroi le Musée de la photographie a composé une belle collection de daguerrotypes à photos récentes. Pour les expositions temporaires vous visitez logiquement leur site internet.
  Dans la même ville de Charleroi vous trouvez le Musée de l'Industrie, installée au site minier du Bois de Cazier à Marcinelle.
  Avec Pro Velo vous pouvez assister aux excursions à vélo  à charleroi. Pour votre facilité il est aussi possible d'y louer des vélos.
  A l'ouest de Charleroi vous pouvez découvrir le Canal du Centre, reliant Mons du Bassin de l'Escaut au canal Bruxelles-Charleroi, la Sambre et le Bassin de la Meuse. Ce canal de trois cents tonnes du temps de Léopold II est  bordé d'arbres, pourvu de beaux ponts en bâtiments de style éclectique et de quatre ascenseurs hydrauliques toujours fonctionnels. En plus un tunnel du second canal (300 T) Bruxelles-Charleroi a été sauvegardé à Godarville.
  Au sud de Dinant vous pouvez visiter le Château et jardins de Freÿr  . Le Château a été construit dans un style renaissance et les jardins ont été élaborés en style classique français avec un labyrinthe de six kilomètres de haies, et une orangerie avec une série d'orangers centenairs. 
  Entre Namur et Dinant les Jardins d'Annevoie continuent à valoir le détour des amateurs de jardins: une série de pièces d'eau, datant du dix-huitième siècle, pourvu de fontaines et de chutes d'eau sans aucune installation de pompage, encastrés dans une multitude de haies et grands arbres, sans les couleurs criardes des récentes créations florales. wpe1E.jpg (980508 bytes)
  A Namur vous ne pouvez pas rater le Musée Félicien Rops: une belle collection de lithographies, gravures, aquarelles, dessins et peintures de la main de Félicien Rops, dans son temps, la fin du dix-neuvième siècle, l'illustrateur parisien le mieux payé. A part de ses paysages impressionnistes Rops a surtout reçu reconnaissance par ses dessins et peintures de son entourage avec beaucoup de scènes érotiques. Au musée il y a aussi une bibliothèque spécialisée en gravures du dix-neuvième siècle, et une boutique muséale. 
  Le Clockarium à Bruxelles, en face de la tour de l'RTBF, héberge une impressionnante collection de garnitures de cheminée en porcelaine: la version moins chère des garnitures de cheminée en marbre belge, exposées chez La Calestienne.

"La Calestienne"
Rue Saint Roch, 111 B-5670 Nismes Belgium
GSM: +32/494.355.705. WWW.lacalestienne.be   E-mail:
LaCalestienneNismes@gmail.com
IBAN BE66-86370490-1743     BIC
NICABEBB
©Chris Vanbeveren 2017